Afrikinfomedias
Afrikinfomedias est un groupe de médias ( Radio et TV) basée en Guinée à vocation panafricaine.

USA : les réfugiés africains demandent un traitement équitable

Depuis la récente déclaration du président américain Joe Biden détaillant les mesures d’accueil des réfugiés ukrainiens ainsi que l’octroi du statut de protection temporaire, Wilfried Tebah se demande si ce traitement aurait été similaire pour des personnes de couleur. La mesure n’a pas été étendue à d’autres pays en conflit, le ministère de la Sécurité intérieure a seulement déclaré « continuer de surveiller les conditions dans les différents pays. »

L’aide aux ukrainiens n’est pas une tâche que la Pologne ou toute autre pays doit assumer seul. Toutes les démocraties du monde doivent aider. Et le peuple ukrainien peut compter sur les États-Unis pour cette responsabilité. Nous accueillerons 100 000 réfugiés ukrainiens.
« Il y a beaucoup de Camerounais aux États-Unis et certains sont encore en détention et d’autres à la frontière, ce qui pourrait les aider à ne pas être expulsés », explique Wilfred Tebah. « Nous sommes en danger, je tiens à le souligner. Et seul le TPS pour le Cameroun nous aidera à nous sortir de ce danger ».

Le jeune homme de 27 ans a adressé une lettre au sénateur de l’Ohio Rob Portman pour demander l’inclusion du Cameroun au statut de protection temporaire.

« Je ne peux pas vraiment dire que c’est injuste parce qu’ils le méritent comme on le mérite aussi », ajoute-t-il. « Donc la seule chose que l’on peut faire est de continuer à plaider pour leur dire qu’on en a besoin. »

Contrairement aux autres demandeurs d’asile, les Ukrainiens ne sont pas soumis aux restrictions visant à empêcher la propagation du Covid-19. Depuis l’annonce du président, ils sont des centaines à attendre de passer la frontière, dans la ville limitrophe de Tijuana.

« Les États-Unis accordent des protections humanitaires à des réfugiés majoritairement blancs et européens, alors que ces 100 millions de personnes relevant de la compétence du HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés), encore une fois majoritairement des personnes de couleur, originaires d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie, continuent d’attendre », détaille Tom K. Wong, professeur associé de sciences politiques, à l’Université de San Diego en Californie.

Le statut de protection temporaire donne accès au permis de travail, et évite l’expulsion pour une période pouvant s’étendre jusqu’à 18 mois.

Comments are closed.