Afrikinfomedias
Afrikinfomedias est un groupe de médias ( Radio et TV) basée en Guinée à vocation panafricaine.

Côte d’Ivoire: Guillaume Soro a rencontré le président de la transition au Niger

L’opposant ivoirien Guillaume Soro annonçait, dimanche 12 novembre, dans une vidéo mettre « fin » à son exil. Ce lundi 13 novembre, son mouvement politique Générations et peuples solidaires (GPS) annonce, dans un communiqué, qu’il se trouve à Niamey au Niger où il a rencontré le président de la transition, Abdourahamane Tchiani.

Guillaume Soro ne met pas fin à son exil de Côte d’Ivoire, mais il signe son retour en Afrique. Selon son entourage, il résidera dans les prochains mois au Niger, au Mali, au Burkina et éventuellement en Guinée-Bissau.

Selon un communiqué du mouvement qu’il préside, le GPS, Guillaume Soro est arrivé à Niamey le 11 novembre dernier. Des images de sa rencontre avec le président de la transition, le général Abdourahamane Tiani, en présence des ministres de la Défense et de l’Intérieur du Niger, ont été publiées.

Les deux hommes auraient discuté des questions de sécurité sous-régionale et de la façon de mener à bien la transition, sans heurts.

Pour rappel, Guillaume Soro a été condamné à deux reprises en Côte d’Ivoire pour « atteinte à la sûreté de l’État » et « recel de deniers publics ». Il est recherché par la justice ivoirienne. L’opposant clame son innocence et se dit « coupable d’aucun forfait ».

L’ancien Premier ministre est aussi visé par la justice française dans le cadre d’une enquête sur l’assassinat d’Ibrahima Coulibaly, en avril 2011, ouverte après une plainte déposé neuf ans plus tard par la fille de cet ancien chef rebelle. « Une procédure calomnieuse et politique », avait jugé l’avocat de Guillaume Soro.

En Côte d’Ivoire, l’ancien Premier ministre est sous le coup d’une condamnation à la perpétuité, la justice estimant qu’il a fomenté « une insurrection civile et militaire », visant à renverser le pouvoir en place. Si le climat politique s’est apaisé en Côte d’Ivoire, Guillaume Soro demeure le seul homme politique d’envergure à vivre en exil. Selon un membre du gouvernement ivoirien, « il n’est pas en exil, il fuit la justice de son pays. »

rfi

Comments are closed.